Historique

Localisation

Carte de FRANCE localisation de Ondes à 20 km de Toulouse

PDF

Envoyer par mail

Envoyer par mail


Séparés par des virgules
Vous êtes ici :

Monuments historiques ou curiosités : église du XIXe siècle, kiosque à musique, château d’eau avec fresque.

Eglise d'Ondes sous la neige
Eglise d'Ondes sous la neige

 

Bref historique sur ONDES :

A l’époque gallo-romaine, UNDA était situé sur la voie romaine Tolosa – Aginnum, dans la vallée fertile de la Garonne, sur sa rive droite .

Sa fondation remonte à 1258, avant la fondation de la bourgade voisine GRENADE créée en 1290.

Un château féodal édifié sur les terres d’ONDES en 1225 appartenait à la famille DOUS ;

Cette  famille de parlementaires a joué un rôle important durant les guerres de religion qui ont opposé catholiques et protestants au XVI ème siècle. A cette époque, le seigneur DOUS a dû abjurer son protestantisme pour sauver sa tête ; il mourra à ONDES en 1686.

 

Le seigneur d’ONDES , propriétaire du bac de Miquelis, percevait un redevance pour chaque usage de ce bac qui assurait le passage d’une rive à l’autre de la Garonne (5 à 600 livres/an) et il en reversait une partie au roi (79 livres/an).

Le seigneur  d’ONDES exploitait aussi un moulin flottant sur la Garonne,  jusqu’au début du XIXème siècle.

La vie des habitants était  organisée en fonction du fleuve Garonne, pour la pêche, pour  les échanges commerciaux, pour la fertilisation des terres agricoles.

Un artisanat local complétait les ressources des ondains : sabotiers et grésailhiers étaient installés sur la commune, tirant des ressources du travail du bois.

Sur la Garonne, la pêche était abondante, pas seulement pour le poisson, mais aussi pour le sable utilisé avec les matériaux de construction.

En 1808, le canton de FRONTON est créé : ONDES fait partie des communes qui le composent.

Le 1-10-1944, le conseil municipal d’ONDES demande son rattachement au canton de GRENADE, rattachement effectif depuis 1947(JO du 8-5-1947-n°110)

 

En 1842, le premier pont sur la Garonne sera construit ;

c’est un pont de bois suspendu qui reliera les villages de la rive droite à ceux  de la rive gauche moyennant péage : il remplacera le bac de Miquelis .

Ce pont sera presque entièrement détruit dans l’inondation de 1875.

Le 12/11/1893, le rachat du péage (sur décision préfectorale)  donne lieu à de grandes réjouissances à GRENADE et à ONDES.

Depuis, ce pont a été reconstruit en 1930, puis en 1960.

 

1875 :

A partir du 21 juin et durant plusieurs jours, des torrents de pluie et de boue s’abattent sur ONDES ; des pluies diluviennes  provoquent des inondations catastrophiques sur le tronçon MURET-AGEN.

A Toulouse, le quartier ST-Cyprien disparaît sous les eaux ; ONDES et ST-CAPRAIS et une partie de

ST-JORY sont presque entièrement détruits.

Toutes les maisons en terre crue s’effondrent ; à ONDES, seules  résisteront l’église, la mairie de l’époque et une maison récemment construite en briques foraines  et galets.

Un service communal de sauvetage permettra de secourir une centaine d’habitants réfugiés sur le toit de leur habitation avant effondrement ; mais, trois religieuses ont péri dans cette crue catastrophique : s’en remettant à la Providence, elles ont refusé les secours (elles dirigeaient l’école de filles)

Dans cette crue du 23 juin 1875, les registres communaux et paroissiaux ont été  détruits.

Après les inondations, le bâtiment de la mairie actuelle sera construit en 1888 : réalisé en brique foraine, il comporte une galerie d’arcades cintrées au rez-de-chaussée , arcades destinées à accueillir foires et marchés, en attendant la construction d’une halle ; il abritera la mairie et l’école de garçons au RDC, et le logement du maître d’école à l’étage.

En 1884, l’école communale est dédoublée et l’école de filles est créée.

 

3 septembre 1906 :

Un arrêté ministériel  crée l’Ecole Régionale d’Agriculture à ONDES ; cette école sera installée sur un domaine cédé par l’Etat au département de la Hte-Garonne,

-à « Tournassou » pour l’école

-à « Fournery » pour les cours dispensés aux jeunes n‘ayant pas le temps ou les moyens de suivre les études dans les écoles d’agriculture      

 

En 1932, la coopérative des silos ais voit le jour, à l’initiative de la Chambre d’Agriculture : elle regroupera 1200 coopérateurs-producteurs sur 12 cantons.

 

L’église d’ONDES :

Edifiée en 1538, la première église  prendra le nom de Saint-Jean-Baptiste-de- la- décollation, saint patron de la commune célébré le 29 août ;

C’est au cours du XIXème siècle que le bâtiment actuel a été construit au cœur du village, sur l’emplacement de l’ancien cimetière ; débutée en 1840, cette édification durera une vingtaine d’années.

L’architecte Auguste VIREBENT, parent du curé de l’époque, le curé PUJOS, supervise le chantier et fournit les décors en terre cuite moulée.

La construction de l’église a été réalisée grâce à la participation bénévole des habitants à l’ensemble des travaux, mais aussi grâce au budget de la fabrique d’ONDES géré et alimenté par la majorité des paroissiens de la commune.

En 1982, l’église d’ONDES  est inscrite à l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques.